Conseil: La terre ne ment pas, investissez dans la terre


More about:

La terre ne ment pas. vous disait-on. Et nous le pensons toujours. Dans le processus de débancarisation, nous pensons que posséder des tactifs tangibles tels que des terrains constructibles, forêts et terrains agricoles relève du bon sens. Mais à ce titre, il faut évidemment savoir de quoi on parle. En d’autres mots, investissez dans ce que vous connaissez.

Un terrain constructible en zone urbaine où règne la spéculation maladive avec souvent l’obligation de construire endéans un certain laps de temps relève de la pure folie. Pire encore, tel ou tel constructeur à la fiabilité et solvabilité inconnues peut vous être imposé par contrat à la signature del‘acte. Evitez donc des situations dangereuses et veillez à investir dans des endroits que vous connaissez en ayant pris de soin de vérifier l’évolution des prix au m2 sur les 20 dernières années, les éventuelles servitudes, intempéries et mesures d’expropriation, ainsi que les normes urbanistiques en vigueur.

Un essai de sol et une vérification de la surface cadastrée par un géomètre sont également de précieux services, même s’ils renchérissent un tout petit peu le prix d’achat. Si vous êtes dans le secteur agricole, envisagez également les terrains agricoles. Outre la qualité de la terre, examinez soigneusement l’éventuel bail attaché aux terrains que vous achetez. Du reste, les règles de prudence énoncées au paragraphe précédent restent de mise. Si vous êtes dans le secteur forestier, vous pouvez envisager d’investir dans des bois et forêts. A cette fin, il vaut mieux être solidement confirmé dans l’évaluation des arbres (essences, santé, développement, maturité, coût d’entretien, situation, orientation, qualité des sols et sous-sols...). Ceci n’est pas impossible à réaliser, même pour un particulier. Mais il faut dès lors vous faire accompagner par un professionnel dans le domaine.

4 petits conseils pour finir :

  1. Un terrain est un actif tangible immobile dont la détention doit être envisagée pendant au moins 10 ans. Sa liquidité suivant l’offre et la demande, la localisation et la qualité de la terre peut influer fortement sur le prix d’achat ou de cession. Renseignez-vous donc sur le nombre de transactions dans la zone considérée. Un notaire peut vous aider à cette fin.
  2. Un terrain doit être vu par son acheteur et propriétaire à tout moment. En outre, son mode de détention (en direct ou via un montage juridique) a un impact financier, fiscal et juridique. Evitez donc les forêts de teck au Costa Rica ou les Orangers de Californie que vous n’irez généralement pas visiter et dont les aspects juridiques vous sont étrangers.
  3. Vérifiez toujours au préalable les aspects fiscaux (achat, détention et revente) suivant votre statut fiscal et patrimoinal avec un expert agréé.
  4. Si vous devez emprunter pour acheter de la terre, respectez un stric ratio d’endettement par rapport à votre revenus (1/3 max) et empruntez à taux fixe (même si les taux variables offerts par les banques sont très alléchants actuellement).
15
Feb

Patrick Artus : «Tous les marchés financiers sont gavés de liquidités»

Savez-vous ce que l’éminent économiste en chef Patrick Artus (groupe Natixis) pense des banques centrales ? « Il faut bien comprendre que la liquidité mondiale, la monnaie créée par les banques centrales, représente près de 30 % du PIB mondial, soit environ 20 000 milliards de dollars, c








AfterBanking

How to manage your wealth without the banking system. A practical approach

Follow

Follow us

Subscribe to our mailing list


Create your Dashub account!

sign up