Des impôts sur des contribuables imaginaires : la dernière trouvaille d’un ministre belge

More about:
03/17/2016
 

Didier Reynders, ministre fédéral belge des affaires étrangères, touche le fond en matière de connaissances économiques. Ou alors c’est sa dernière trouvaille immorale pour masquer l’effort supplémentaire à supporter par la population : l’augmentation des impôts pour renflouer le déficit budgétaire mais pas sur les personnes...

Quand bien même vous imposez des sociétés (personnes morales), ce sont toujours en fin de compte des personnes physiques qui entreprennent, achètent, vendent échangent, produisent et consomment. L'impact négatif et confiscatoire d'une hausse de la fiscalité sera bel et bien là.
Si le gouvernement fédéral belge augmente les impôts, il les lèvera toujours sur des personnes physiques en fin de compte, qu'elles soient en Belgique ou ailleurs. Si elle le fait sur des prestataires étrangers, ces derniers devront soit trouver des gains de productivité en baissant leurs charges pour maintenir leurs prix de vente en Belgique dans le meilleur des cas, soit répercuter la hausse de la fiscalité sur le consommateur belge, cette dernière option étant la plus probable.

Il n’y a pas de fiscalité indolore.

Visit the web site










AfterBanking

How to manage your wealth without the banking system. A practical approach

Follow

Follow us

Subscribe to our mailing list


Create your Dashub account!

sign up