La banque du Japon adopte les taux d'intérêt négatifs

02/01/2016
 

Les taux négatifs étaient considérés comme une anomalie, une rareté dans le passé. Les banques centrales, ivres d’impression monétaire, en font maintenant la norme dans leur course folle à la planification de l’économie. Il en résulte une inversion morale : le faiseur de dettes est récompensé, le travailleur épargnant est sanctionné. L’opinion publique acceptera-t-elle cet état de fait encore longtemps ?

Visit the web site