Le scandale des notations de l'AFSCA


More about:

L'AFSCA vient de lancer une campagne de presse contre les restaurateurs belges pour justifier son existence. Elle y sous entend une augmentation de plus de 400% d'avis défavorables sur l'hygiène des restaurants belges ce qui a de quoi inquiéter toute persone saine d'esprit. Mais quelle est la réalité...

25
Feb

1.888 établissements recalés par l’Afsca contre 422 en juin 2015 - sudinfo.be

Depuis juin 2015, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire publie, sur le site Foodweb, les résultats obtenus par chaque établissement lors [...]

Pour rappel:
même les restaurants étoilés se sont retrouvés un jour en contradiction avec les règlements de l'AFSCA. Et l'institut de santé publique serait fermé sur le champs si elle était soumise à un contrôle de l'AFSCA. Il est dès lors très important de faire une différence claire  entre ce que l'AFSCA demande et ce que l'hygiène dicterait. Vous allez le voir ce n'est en rien la même chose.

19
Aug
Surprise même l'elite de la gastronomie belge est incapable de respecter les règlements de l'AFSCA
20
Feb
L'Etat belge s'invente plein de missions. L'une d'entre elle est de vous expliquer comment cuisiner de manière hygiénique (hygiéniste?). De manière surprenante les conseils relevés dans ce reportage sont tout simplements interdits par l'AFSCA et feraient l'objet d'un rapport voire d'une fermet

DU capitalisme de connivence à tous les étages.

Le capitalisme de connivence est un type très particulier de capitalisme. Il s'agit d'éloigner toute concurrence, non pas via une saine concurrence, mais via des législations que des lobbys tentent de faire passer pour le plus grand bénéfice de leurs clients.

Dans le cas présent, les fonctionnaires européens qui edictent ces règlements n'y connaissent rien en alimentation. Ils demandent conseils à des "experts", c'est à dire aux fédérations industrielles. Ce sera FoodDrinkEurope, la fédération européenne de l'industrie agro-alimentaire qui se chargera de prodiguer les conseils pour le plus grand bénéfice de ses membres (on y retrouve par exemple Nestlé).

Un cas typique :

Sur chaque boîte de conserve, viande, etc. ,vous avez le numéro du lot. Ces étiquettes sont à conserver et découper. Si vous ne les avez pas, vous avez un avis défavorable de l'AFSCA. La traçabilité est un règlement défini au niveau européen (que FoodDrinkEurope a conseillé).

Résultat, ce sont des sociétés en Belgique comme Davilgel (filiale de Nestlé...Tiens Tiens) qui remportent le marché . Leurs étiquettes comportent un bandeau que l'on peut retirer faclement et coller dans son livre de tracabilité. Ce que ne peut vous offrir le maraîcher du coin même si en réalité ses produits sont tout aussi frais et de qualité que ceux de Nestlé.

En pratique, acheter du cru, du local, de l'artisanat, c'est s'assurer un manque de tracabilité. Acheter industriel c'est respecter les règles de l'AFSCA.


Des maniaqueries poussées jusqu'à l'absurde

A ces règlements européens,L'AFSCA y ajoute sa propre hystérie.

Ne pas remettre la nourriture au frigo avant de servir au client est un avis défavorable. Absence de pictogramme indiquant qu'il faut se laver les main dans les WC est un avis défavorable. L'obligation de remplir ue délaclaration que tu laveras les murs le lundi, les sols le mardi, etc. Mais si vous avez eu un événement le lundi, il n'est pas évident que le sol soit nickel le mardi matin. Donc, infraction....Etc.

Le résultat nous le connaissons malheureusement tous. Les centres villes se vident, les petits restaurants ferment. Ils ne restera plus que des chaines de restaurants et des shopping center.









L'AFSCA, le grand dossier

Archives de toutes les publications de la page "Protégeons nos produits artisanaux de l\'AFSCA" sur Facebook.

Follow

Follow us


Create your Dashub account!

sign up